Un dernier baiser pour la route...  présente une série de peintures qui met en scène des dépouilles animales frappées par des voitures ou dont le milieu de vie a été perturbé par l’activité humaine. J’associe à chaque animal un objet issu de notre culture proposant ainsi un « choc » culturel moins violent. En illustrant avec une touche d’humour la collision entre l’Homme et la bête sauvage, ce projet est une attention à l’égard des victimes. Je les découvre inertes au bord de la route, les remets en scène et leur restitue une dignité en les invitant à quitter l'asphalte vers de nouveaux espaces.
 

Un corpus de sculptures, accompagnent également les peintures. Leurs matérialités s’inspirent de matériaux transformés tels que l’asphalte le béton ou encore le plâtre. Quant à leurs formes et représentations, elles font allusion à des traces et des empreintes issues de matières organiques.

Je présente le projet sous la forme d’une exposition itinérante, à l’image des animaux que je fais voyager post mortem.

Nicolas Nabonne © 2018

  • Black Facebook Icon