Fantôme de Mauricie, 2015. Bois, tatouage éphémère, peinture au latex plexiglas, film sans tein, LED,      
 

La diminution des populations de plongeon huard dans son milieu naturel a inspiré cette pièce.

Des huards apparaissent lorsque l'œuvre est plongée dans l'obscurité. Un jeu de miroir perpétue à perte de vue le reflet des huards. Ces fantômes disparaissent progressivement lorsque la batterie se décharge.

 

 

 

Nicolas Nabonne © 2018

  • Black Facebook Icon